Comment se comportent les virus sur les surfaces Krion™?

comportent-virus

14/10/2020

Jusqu'à présent, chez Krion™, nous étions les premiers à savoir de quelle manière les bactéries agissaient sur la surface du matériau. Sa porosité nulle, ses joints invisibles et la possibilité d'y créer des rebords courbes facilitent sont entretien. Cependant, les circonstances actuelles exigent d'accorder une attention particulière aux virus afin de pouvoir répondre aux questions de nos collaborateurs sur le comportement infectieux sur une surface Krion™.

Pour ce faire, nous avons mis en place une étude virologique menée par le laboratoire Virology Research Services Ltd. (Royaume-Uni) au moyen du système de comptage FID50 sur la surface Krion®. Au cours des tests, une surface en plastique inerte, très employée dans le domaine de la santé, a également été utilisée en tant que matériau témoin.

Soulignons que, pour cette étude scientifique, on a sélectionné deux typologies de virus sûrs. D'une part, le coronavirus NL63-HCoV, un virus humain non mortel, appartenant à la famille du SARS-SCoV 2 ; d'autre part, un autre virus potentiellement dangereux, l'Influenza A, responsable de la grippe commune, qui impacte de manière sensible l'ensemble de la société tout au long de l'année.

Déroulement de l'étude

Le laboratoire Virology Research Services Ltd. a été chargé de déposer le coronavirus humain non mortel NL63-HCoV et le virus de l'Influenza A (grippe) sur la surface Krion™ Snow White 1100 non traitée au préalable, ainsi que sur une surface en plastique témoin, conformément aux modifications de la norme ISO 21702.

Le laboratoire Virology Research Services Ltd.
 

Dans le cas du, contre une réduction de 55,28 % pour le plastique pendant la même période. Après 48 heures, cette réduction atteint 97,25 % contre 98,45 % pour les plastiques, pour arriver à 98,22 % (contre 98,45 %) après 72 heures.

Pour ce qui est du virus de l'Influenza A, on observe une réduction de 88,75 % de l'activité virale de la grippe au cours des 2 premières heures de contact sur une surface Krion™ , contre une réduction de 18,44 % pour le plastique sur la même période. Au bout de 24 heures, la réduction de la présence du virus sur une surface Krion™ est de 99,73 % (contre 99,97 % sur le plastique), pour atteindre 99,98 % après 48 heures (contre 99,9 % sur le plastique).

 

Résultats de l'étude du laboratoire The Virology Research Services Ltd.

 

Après comparaison des résultats, on arrive à la conclusion que la réduction du niveau d'infectiosité des deux virus sur une surface Krion® doit être interprétée comme une diminution de la probabilité d'infection. Krion recommande par ailleurs de se conformer aux conseils et recommandations d'hygiène et de sécurité mis en œuvre pour lutter contre la pandémie mondiale, et ainsi éviter un maximum de contaminations par le coronavirus.

Krion™ Solid Surface : résistance et sécurité

Sa résistance aux impacts et aux rayons UV, sa porosité nulle et ses joints imperceptibles font du compact minéral le plus avancé du marché un synonyme de solidité et de sécurité qui favorise une meilleure hygiène et évite la prolifération des bactéries. 

Krion offre ainsi d'excellentes propriétés mécaniques et esthétiques, dans la ligne des dernières tendances design, ce qui en fait le solid surface idéal pour la mise en œuvre de tout type de projets (résidentiels, hôteliers ou de restauration).


Compartir:

We use Cookies | More info
Cookies Preferences